Rechercher

Jamais je ne t'oublierai !!

Je ne l'ai pas désiré mais Body l'a réclamé. J'ai pleuré, tempêté, l'ai gobé, roté puis finalement accepté. A partir du moment où on accepte on devient plus doux avec soi-même, je me suis donc dit qu'au fond je n'avais pas régressé mais tout simplement changé. #toutestqestiondePERCEPTION.

Il ne faut tellement pas oublier de se féliciter par rapport aux VRAIES raisons qui nous ont incités à bouger. Moi c'était pour stimuler mon système immunitaire qui était complètement à plat et bien sur améliorer dans mon cas, ma santé articulaire en retrouvant du tonus, il aurait donc été assez utopique de m'acharner sur body lui qui cette année ne fait que réclamer accalmie de douleur et beaucoup de douceur.#tesunbonJackBody

En ce matin du 7 octobre les planètes sont parfaitement alignées pour mon dernier GRAND tour de piste. Nous sommes le 7, mon premier full c'était il y'a 7 ans et celui-ci sera mon 7ieme en cette 17ième édition de marathon de Rimouski et je portais le dossard numéro 37.

Body était hyper bien préparé, entrainé pas trop, en fait juste assez. Comme toujours je l'ai respecté, il est donc prêt a tout donner. Je le sais, car cette symbiose qui caractérise si bien notre union depuis 2014 ( année de gros lâcher prise sur la performance, naissance du Pace du Bonheur) est à son top en ce moment. Après 16 ans de cohabitation on est devenus un vieux couple #quichicanedetempsentempspoursavoircestquiLEBOSS

Je n'ai jamais eu, avec le diagnostic de Polyarthrite rhumatoïde sévère, les prédispositions physiques maximales, pour atteindre ni même envisager ce que certains pourraient qualifier d'une place d'honneur à la course à pied. J'ai cependant, et sans prétention la certitude d'être au premier rang des coureurs du Bonheur. #etjemassumeTOTALEMENT


En me présentant au départ hâtif j'étais comme à fleur de peau, les émotions dans l'piton #tsépastropsuredemaface pour une des premières fois je laissait plein pouvoir et contrôle a body, qui réagit tout d'même aux bouleversements émotifs, je ne savais pas sur quelle mesure ni à quel tempo nous ferions la dernière GRANDE valse du Bonheur.

J'étais accompagnée d'amis Adeptes du Pace du Bonheur, l'ambiance fût légère dès le tout début, voir festive