DÉCEMBRE, mais pas DESCENDRE


Ce matin, mère Nature nous envoie des diamants blancs, étrangement j’ai le nez rivé à la porte patio et je me sens Zen. En temps normal ce ne serait pas étrange car je CHOISIS de me lever de BONHEUR tous les jours parce que c’est bon pour la santé et que ça mène à l’heureuseté.

Mais un obus est tombé sur Québec, hier. L’annonce du premier Ministre m’a littéralement secouée, comme des milliers de gens.

J’ai eu du caca dans ma bouche, j’avais le droit, j’ai boudé, pleuré, compris et aussi réagi. Un moment donné faut s’donner une p’tite tape dans le dos, faire un beau gros rot et passer à un autre appel. L’appel à la RÉSILIENCE. Cette capacité à rebondir dans la vie ou décider de transformer une douleur, une évènement qui chamboule, en force pour réussir ou continuer À AVANCER. À continuer de Célébrer.

Faqu'un moment donné je me suis dit, pourquoi dépenser de l'énergie négative sur une situation face à laquelle on a aucun contrôle. En fait la seule chose que l’on contrôle c’est notre Attitude.

Le négatif pousse vers le bas, démotive et mine le cerveau et l’amertume mène au déplaisir. Moi je choisis de le nourrir de sérotonine, d’endorphines et de dopamine et finalement ça fleurit mon bonheur.




DÉCEMBRE MAIS PAS DESCENDRE.

J’aime trop la joie, trop le mouvement, trop la nature, trop cet état d’esprit où ma tête et mon corps sont en harmonie. Mon corps réagit toujours au stress négatif, je ne me permets plus de le bafouer, pour toutes ces fois où il m’a merveilleusement portée ou j’avais choisi d’aller et pour toutes ces grandes ascensions qu’il m’a fait réaliser.


Encore une fois, la solution à cette réaction collective et ma solution personnelle pour bien doser et gérer mes émotions est dans le mouvement. Bouger, bouger, bouger.

Perso, mon énergie depuis la pandémie, a été plus que jamais déployée afin de rester motivée.

Motivée à prendre soin de moi et ça, ça commence par le mouvement. Tout est dans le mouvement : l’oxygène, le bonheur et si on BOUGE de la bonne façon, il apporte l’heureuseté. J’adore ce mot : HEUREUSETÉ. Il existe dans le dictionnaire de la langue française. Sa définition : État, qualité de ce qui est heureux.

Motivée à penser à moi, à bouger, à maintenir mon système immunitaire en bonne santé, à trouver un équilibre psychologique et physique.

Motivée à donner l’exemple à mes trois amours blonds, que la résilience et la persévérance, sont le passeport vers la quiétude, la réussite aussi mais surtout l’acceptation et le bonheur.

Motivée aussi, à faire ma part pour une société inclusive, car seul on vit plus vite ensemble on va plus loin, tout le monde sait ça.


Motivée comme depuis tant d’années à trouver l’ÉQUILIBRE, MON ÉQUILIBRE et maintenir une bonne santé globale.




DÉCEMBRE, MAIS PAS DESCENDRE.


Déjà qu’en temps normal, on arrive souvent à cette période de l’année, fatigué, presque épuisé. Que dire alors en temps de pandémie. On a tellement perdu nos repères, pour certains même leurs ancrages. En 2020 on peut je crois pour plusieurs, ajouter à notre fil d’arrivée annuel, les mots : fragilisé, vulnérable, instable.

Raison encore plus grande pour BOUGER au Pace du Bonheur. Libre, pour soi, dans l’équilibre sans rien compter, calculer, mesurer. Bouger pour bouger.

J’ai dû apprendre à faire fi des chiffres dans ma vie car les vraies valeurs ne se calculent pas.

Non la sérénité, l’accomplissement, le bien-être, le plaisir, la liberté et le bonheur ne se meurent pas, mais se ressentent et se vivent.


C’est si facile, pas besoin de gugusses, ni de se poser 56000 questions. Habille-toi adéquatement, mets tes running shoes, ouvre la porte, respire, avance, souris, recommence, persévère, et reviens.

Quand ? Quand ton corps a eu ce dont il avait besoin, quand tu n’es plus fatigué mais énergisé, quand tu ne te sens plus contrarié mais apaisé. Quand tu en a eu JUSTE ASSEZ comme un ode a la santé, TA santé

10 minutes, parfait

5KM, parfait

5 minutes, parfait

15 Km, parfait

TOI QUE PEUX-TU ET QUE VEUX-TU ?


En solo, en duo, en trio, en famille, en cellules ou à 2 mètres de distance. Je ne le dirai jamais assez. L’oxygène et le bonheur sont dans le mouvement, ces 2 éléments essentiels à ta trousse survie en temps de pandémie.


Apprivoise ta ville, découvre un boisé, une piste cyclable, une forêt enchantée pourquoi pas ? Perso je trouve que la plénitude est beaucoup plus profonde dans le bois et que l’abandon au moment présent est plus grand.

À coup de gouttes de résilience, une à une, on peut changer sa perception et se dire que le Noël n’est pas brisé, simplement modifié, reporté.

Innovons, créons, BOUGONS pour voir défiler DÉCEMBRE MAIS PAS DESCENDRE.


Si le bonheur t'en dis, je t'inivte à BOUGER, SEULS mais tous ENSEMBLE.

Chacun sa cadence, chacun sa distance, le dénominateur commun est le plaisir et la fierté de se célébrer en se créer un moment dans le mouvement, propre à soi, avec chacun son histoire et sa propre victoire.

infos ici-bas.

https://fb.me/e/1GFY7Xfe9






Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square