Derrière le chiffre ....

September 3, 2018

 

Cette perception, cette vision de la performance, que je m’applique à changer depuis déjà 4 ans. Cette vision nouvelle qui m’a fait tant grandir dans ma vie de coureuse et dans ma vie de femme aussi, me surprend encore à quel point elle peut rendre extraordinaire une réalisation quelconque.


 

Hier à la chute du Diable, j’étais inscrite au 6 KM. En fait au 10 KM initialement, mais avec un été plein d’humidité qui rend mon body de polyarthrite rhumatoïde hyper fragilisé la sagesse de diminuer ma distance a été plus que bénéfique et avec le temps j’ai appris à respecter body.

Avant j’aurais été déçue de régresser. Mais je n’ai pas régressé, j’ai simplement changé #touestquestiondePerception. 6 KM #OUINPIS voilà ce que je pouvais faire pour que la notion plaisir demeure en pôle position, comme c’est la priorité dans chacune de mes courses.

 

La veille je m’étais rendue sur le site afin de m’inspirer au fil d’arrivée des ultra marathoniens, ces hommes et femmes qui couraient pendant des heures et des heures. J’aime voir ces visages de fierté, ces sourires de dépassement, ces visages fatigués à force d’avoir étirer le bonheur #missionaccomplieinspiréex1000

 

À mon arrivée sur le site le jour J , je me sentais nerveuse, feeling que j’évite.

En fait j'étais stressée et cela n’est pas bon pour moi, je tente plutôt d’être dans un état de fébrilité.

 

Je dis, mot à mot en conférence que

LE STRESS EMPÊCHE DE S’ABANDONNER. S’ABANDONNER C’EST LA LIBERTÉ ET AVEC LA LIBERTÉ ARRIVE SUBLIMEMENT LA LÉGERETÉ.

 

Quelque chose me titillait dans ce 6 KM. J’étais seule, personne au départ avec moi et dans un trajet inconnu. J’avais peur, peur de me perdre. Stupide, certaines pensent, mais pas pour moi.

Voilà donc ce qui donnait cet arrière-goût à ma fébrilité. J’ai soudainement aperçu le balai du 6 KM, le fermeur et j’ai su ce dont j’avais besoin pour pouvoir m’abandonner. Courir sans stress pour pouvoir vivre le moment présent, courir sans aucune préoccupation juste pouvoir vibrer et apprécier. #lepacedubonheurdanstoutesasplendeur

 

Je me suis avancée et présentée

Bonjour je m’appelle Nathalie, quel est ton nom ?

-Bryan

Bonjour Bryan tu es maintenant mon nouveau meilleur ami, je suis certaine que l’on va courir plusieurs kilomètres ensemble. !!!

BANG !

J’ai de la difficulté à exprimer ce que j’ai ressenti par la suite. J’étais soudainement ZEN, je n’avais plus peur de me perdre ou d’être seule, comme si on avait retiré plusieurs roches de ma ceinture d’hydratation. Voilà je venais de réaliser que je pouvais ENFIN m’abandonner. Appelez-cela comme vous voulez, magie, sorcellerie, croyance ou simplement bonheur facile.

 

Je me suis élancée à mi-peloton, position que j’ai su gardé pendant tout mon parcours. #fierté #flotter #portéeparlagriseriedetrelibre

 

Dix minutes après notre départ, il a commencé à mouiller sans jamais arrêter. Cocktail météo pitoyable pour la polyarthritique que je suis #ouinpis. Les premières montées ont été fastidieuses, puis j’ai souri car sans préoccupation on VIT sa course et j’ai réalisé un fois de plus cet immense privilège qui m’est encore accordé, après 16 ans de cohabitation avec cette maladie chronique, mettre un pied devant l’autre et AVANCER, juste AVANCER. Au fil du temps j’ai compris que la vitesse importe peu, pour moi si je suis encore en train d’AVANCER. J’ai béatement souri, c’est tellement plus aérodynamique et une fois de plus j’ai réalisé à quel point dans le plaisir on réussit davantage. Body m’a impressionné c’est assurément le résultat du respect mutuel et la réussite du lâcher prise sur la performance. J’ai appris #bénédictiondansmavie a cesser de minimiser ce que je fais. J’ai arrêté de me taper dans le front de déception, pour quelques minutes, ou quelques kilomètres. J’ai compris qu’a force de se taper dans le front ON RECULE Je me tape dans les mains d’avoir accepté, d’avoir réussi, d’avoir tout donné et AVANCER.

 

 

 

OUIN DERRIÈRE LE CHIFFRE ILY A L'HISTOIRE, NOTRE HISTOIRE

 J’étais ce matin-là une warrior en mission. Je l’ai accomplie.

Comment ne pas vouloir s’approprier SA victoire parmi toutes celles vécues, entendues.

Par mon ATTITUDE, dorénavant je donne la juste et pleine valeur à ma réalisation et je m’assume #thatsit

 

Ouin, derrière le chiffre il y’a histoire. Attention ici je ne minimise pas les ultra marathoniens qui m’ont tant inspiré #RESPECT, mais j’aurais eu la même attitude que cet enfant sur la 3ième marche du podium sur la photo plus haut, si je m’étais retrouvée à leurs côtés.  

 

Cette image que j’ai partagé sur la page du Pace du Bonheur https://www.facebook.com/nathaliemvbisson/

 a suscité un intérêt incroyable, à mon grand Bonheur, me définit assez bien dans mon Attitude, ma PERCEPTION des mots PERFORMANCE ET RÉUSSIR.

Please reload

Posts Récents

June 12, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square