Quand ForestMom devient Agaguk

December 1, 2016

 

Vous savez tous que j’aime courir. En fait AIME le mot est faible.

Je cours tous les jours par amour de la vie, par besoin viscéral, par soif de me réaliser et par pur bonheur.Un autre de mes grands amours s’appelle Bonhomme hiver, quand je peux combiner course et hiver c’est mon Nirvana, c’est la béatitude la plus totale dans mon âme, ma tête, mon cœur et dans mon corps.

 

Un de mes fils m'a gentiment donné deux surnoms. ForestMom, à mon grans honneur et bonheur et Agaguk . Il connait bien sa Mom. Les runs polaires, j'adore. Le ciel est toujours d'un bleu intense et la lumière toujours invitante.

Quand en ouvrant la porte, les deux narines me collent ensemble, je sais que je m'apprête à vivre, une fois de plus, un moment de pur grâce, c' est ainsi.

 Je vous partage ici, mes trucs de vielle joggeuse heureuse amoureuse du soyeux tapis blanc et des grands froids.

Les courses hivernales m'ont beaucoup aidé à focusser sur le moment présent. Sentir, ressentir et vivre le ici-maintenant.

 

 

1* L’hiver on DOIT être en mode plaisir et bonheur. On court pour se sentir REVIVRE après un automne parfois trop gris. On court souvent sans plan, courez-donc sans compter. Sans compter, sans culpabilité. Laissez-vous aller et retrouvez le grand FRISSON de courir par seul besoin d'ÉVASION.

 

2* La batterie de votre iPod se décharge plus vite, la vôtre aussi. La dépense énergétique est triplé, SOYEZ DOUX ENVERS VOUS-MÊME.De plus un parcours demandant une soixantaine de minutes en été peut vous demander facilement 90 minutes en hiver. TOUT VA BIEN, c’est normal.

 

3* Vous réchauffez le moteur de votre voiture par grand froid, faites-le avec votre corps commencez votre sortie à la marche pour vous réchauffer

 

4* Rapetissez vos foulées, ça diminue les risques de blessures et évite les chutes

 

5* SOYEZ DOUX ENEVERS VOUS c'est plus exigeant au niveau pulmonaire, musculairement aussi, les fessiers et les stabilisateurs travaillent fort, l'inconfort post-run au début est normal mais pas la douleur

 

6* Même s'il fait froid, hydratez-vous. Inspirer de l'air froid accélère la déshydratation. Personnellement je mets toujours de l’eau chaude, bouillie, dans mes gourdes. Elle est à température pièce après un moment et ne se changera pas en glace avant la fin de votre sortie.

 

7* Par temps très froid, faites une boucle près de chez-vous à répétition, ne vous éloignez pas trop.

 

8* L’hiver on ne court pas pour performer, profitez donc

 de cette période pour courir LIBRE : Sans stress de chrono ni de parcours précis. C'est au printemps que c'est payant.

 

9*  Changez votre playlist, la nouveauté c' est stimulant . Chantez vos refrains préférés. C’est fou comme chanter à tue-tête et courir en même temps augmente votre cardio.

 

Je vous souhaite tout plein de sorties au Pace du Bonheur. Nous sommes de grands privilégiés de pouvoir trotter au gré de 4 saisons différentes avec un cachet unique pour chacune. Pour moi la clareté, la pureté et la blancheur de l'hiver m'amène dans un monde merveilleux.

 

Que vos courses hivernales deviennent des odes à la vie uniquement.

 

 

 

 

Please reload

Posts Récents

June 12, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square