S'incruster


Enfiler ses runnings en vacances me donne un sentiment de liberté supplémentaire car je découvre des nouvelles routes, une nouvelle flore même faune, des nouvelles odeurs. C’est fou comme on en voit des choses avec des yeux de coureurs. J’aurai vu des choses que chirrrrrrri n’aura pas vu. La vue devient totalement en alerte non seulement pour regarder devant mais pour reconnaître le chemin emprunté et pour se souvenir afin de pouvoir raconter au retour. Y’a pas que les yeux du coureur qui sont accrus. L’âme aussi, oui l’âme d’un coureur s’ouvre à la puissance 1000. S’ouvrir a comme synonyme s’incruster et c’est un mot qui me parle INCRUSTRER. Je dis souvent que la course fait de moi une meilleure personne car je m’incruste des beautés qu’elle m’apporte et du sentiment de plénitude qui me transporte. S’incruster, s’ouvrir, s’épanouir prendre c’est ce que je fais à chaque foulée c’est ce qui me permets de vouloir toujours recommencer. Je suis en vacances pour m’énergiser et me ressourcer je m’y applique avec attention et comme je me suis incrustée de ces belles images et nouvelles odeurs je les apportent avec moi et mon ressourcement continuera. Alors voilà que je me dis que chaque fois que je reviens de courir je devrais être incrustée de ce que je suis allée chercher pour le faire perdurer mais dans ma vie de tous les jours. S’incruster des toutes ses forces, emmagasiner toute cette paix acquise en course et les appliquer dans son quotidien. Plus je suis incrustée de cette paix plus je suis capable en situation difficile de me recentrer sur l’essentiel. Et les forces acquises, alors, hein ? Name it : Confiance, assurance, persévérance, résilience, foi en soi, l’invincibilité, ces forces doivent devenir notre carburant dans notre quotidien en zone de doute, de souffrance ou de fragilité. La femme que je suis en running shoes doit être la même, pieds nus. Apprendre à voir chaque épreuve de la vie comme un marathon et travailler fort pour y arriver, un pas à la fois droit devant jusqu’au bout. Définir mon plan, trouver mon Pace du Bonheur et me dire que ça me prendra le temps que ça me prendra je vais franchir le fil d’arrivée. LA vie est une course certains gens disent, une course contre la montre. La vie selon moi est une longue série de courses, de quêtes vers le meilleur de nous-mêmes et vers le meilleur de la vie. Voilà donc qu’aujourd’hui j’ai un nouveau marathon à mon actif, le plus court chrono de toute ma vie pour un marathon j’avoues… 70 minutes bien sûr je dois totaliser toutes ces récentes sorties en mode fuite, résilience. Mais le temps a si peu d’importance le fil d’arrivée par contre. Comment je l’ai franchi ? Fière, zen en paix et avec un ti-cri de la joi , (ça faisait si longtemps que j’avais pas poussé ce ti-cri ) et une immense sourire et une paix intérieure au cœur. Ce fil d’arrivée s’appelle SÉRÉNITÉ !!!!

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square