Vouloir obtenir le vide, mais faire le plein

June 3, 2016

 La course est un sport individuelle et j'adore. Je dis à chirrrri que c' est mon petit plaisir solitaire... 

C'est un magnifique rendez-vous avec soi même où l'on ne fait pas que courir... On grandit. Cendrillon peut  aller s'rhabiller ce ne sont pas des pantoufles de verre qui changent une vie, non, ce sont des runnings shoes. Je me plais à dire que, dans ma deuxième vie de coureuse, je cours LIBRE. Bien sûr je cours sans montre, sans désir de performance, sans sangles pour mesurer ma fréquence cardiaque; mais je cours LIBRE car je cours pour moi, mais surtout je cours LIBRE D'ÊTRE MOI.

 

Courir pendant 3, 4 5 ou même 6 heures nous permet de se revisiter. On redéfinit souvent nos objectifs de vie, on fait des bilans , on réévalue nos priorités, on pense à nos rêves et nos réalisations.  On pense sans penser finalement, je crois plutôt que l'on ressent. C'est un moment de grâce où l'âme, le coeur, la tête et le corps deviennent fusionnels. C' est un moment qui n'appartient qu'à nous. J'ai toujours dit que la course fait de moi une meilleure personne. Oh, bien sûr par la résilience, l'endurance et la discipline; mais je suis une meilleure personne surtout grâce à tous ces merveilleux voyages au centre de moi-même que la course de fond me procure. Ces moments de silence sont nécessaires dans ma vie de femme, d'amie, d'épouse, de mère, de belle-mère, d'employée, de mamie. Ce précieux temps qui n'appartient qu'à moi est absolument indispensable à mon équilibre mental. Ces moments là je ne suis qu'une joggeuse heureuse.

 

Charles, mon petit-fils du haut de ses 4ans, m'a demandé sur la ligne de départ de son 1er 1KM à quoi je pensais quand je courais. C, est drôle, jamais je ne m'étais posé la question. Je crois que je cours pour obtenir le vide. Le vide de tous mes engagements, de tout questionnement existentiel, le vide de la réalité quotidienne car quand je cours seul n'existe que  le moment présent. Je cours pour obtenir le vide, mais au fond je fais le plein ! Le plein de sagesse, d'énergie, de confiance, le plein du bonheur simple. Plus je cours longtemps plus je deviens forte et plus je grandis. Voilà ce qui me permets de tant apprécier le " ici maintenant"  à la course comme dans ma vie. Quand je cours je suis maître de mon destin . La seule chose qui compte quand je cours c'est  m'assurer de mettre un pied devant l'autre, la seule chose qui devrait compter dans ma vie c'est de mettre un pied devant l'autre aussi.. C'est comme ça que je grandis .Je le dis en conférence : Jamais je n'aurai eu meilleure thérapie ni plus introspection dans ma vie que sur l'asphalte.

 

Je me demande encore si je fais le vide ou si je fais le plein ...... 

 

Please reload

Posts Récents

June 12, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square