Rechercher

NON à l'anxiété de performance


L'ANXIÉTÉ DE PERFORMANCE l'écrire me gosse, le ressentir chez les jeunes en conférence m'horripile. Quel fléau, ce stress de performance, ces haut-le-cœur qu'ils ont sur les bancs d'école ou même cette paralysie dans le vestiaire du cours d'Éduc, ou pour certains cette peur de rapporter une " mauvaise" note à la maison. Moi ça passe pas c't'affaire là.

Petite définition de l'anxiété de performance chez l'enfant

L'anxiété de performance, c'est lorsque l'enfant a peur d'être jugé et d'échouer. Cette crainte est telle que l'enfant manifeste plusieurs symptômes intenses de « trac » avant, pendant et après une situation donnée. Cela peut être un examen, une présentation orale, une compétition sportive ou musicale, etc. En fait, tout ce qui amène le jeune à devoir montrer ce qu'il est capable de faire devant des tierces causes en lui un profond malaise. Des sentiments négatifs l'envahissent, parfois au point de réellement l’handicaper. Source : Canalvie.com

J'ai reçu ce message d'une mère attristée par ce que sa fille a vécu, je la cite avec sa permission dans un but de sensibilisation.

"Bonjour Nathalie,

ma fille devait courir un 5 km dans le cadre de son éducation physique 1 au CEGEP. Tout donné (si on veut parler de temps elle a même fait 3 minutes plus rapide que son meilleur temps sur la même distance) et finir en se faisant dire par son prof que sa performance valait un beau 33%...et il a même ajouter que un 5KM se devait de se faire en bas de 30 minutes. L'art d'éteindre temporairement le gout de bouger chez la relève (t'inquiètes je vais la rallumer à coup de randonnée en raquettes durant les vacances).. Je trouve ça poche elle a tout donné, l'a terminé..et je trouve qu'en 2018 une raison comme ça en éducation physique n'a pas sa place et ça rend pas service aux jeunes. Son cours du vendredi est passé du Éduc a "criss d'éduc" en un cours. Imagine elle m'appelle tout de suite après son 5KM elle était full fière d'elle, contente d'avoir dépassé ses limites. Je la vois le soir, elle est peinée, se sent poche...finalement "c'était de la marde ce qu'elle avait fait .."

Pis tsé, elle étudie pas en sport études mauzus ... En gestion et techniques de scènes."

* Merci a toi de toute l'énergie que tu mets a faire changer les choses *

-A. G.

En fondant le Pace du Bonheur j'avais et j'ai plus que jamais comme mission de CHANGER la PERCEPTION de la performance. Celui qui finit dernier dans une course, est-il moins bon que le cinquième NON il a couru plus longtemps, il a davantage d'endurance voilà ma PERCEPTION.CESSONS DE MINIMISER CE QUE L'ON FAIT. VALORISONS LES EFFORTS

On nous demande d’être le meilleur dans toutes les sphères de notre vie, NON.

Le chrono dans les courses, tout comme les notes scolaires ne sont pas toujours représentatifs des efforts fournis et du VRAI sens de notre victoire le fameux jour J. Si on a mis tous les efforts nécessaires et qu'on a progressé, si on termine ce que l’on commence on est toujours gagnant, car au sport comme dans la vie, on ne doit pas être le meilleur, mais nous devons en tout temps donner le meilleur de soi-même. #toutestdanslanuance

On doit parler à nos jeunes de persévérance, d’effortS non pas de performance. La persévérance ça s’enseigne, comprendre que nous avons chacun nos limites, et qu’avec la bonne approche elles peuvent toutes être dépassées. Il suffit d’avancer un pas à la fois, droit devant et jusqu’au bout à la vie comme à la course.

Suite a ma publication sur Facebook

https://www.facebook.com/nathaliemvbisson/

un jeune du secondaire m'a écrit ceci.

il y'a des fautes d'orthographe #ouinpis je mets le texte intégralement avec sa permission.

* Il n'y a pas que en education physique on es rendu dans un monde de robot ou nous devons etre parfais ou sinon on se fait dire que on as des erreur quand meme les professeur en font mais bon ces la vie de nos jour et on dois vivre avec tel es la vie en 2018 ou tout les jeunes se de courage de nos jour faudrais changer sa avant qu'il soit trop tard ces se que le monde devrais apprendre c'est que tant qu'il y a de l'effort il y a de l'amélioration la note ne devrais pas être autant prise en compte c'est pas pour rien que les jeune deviennent dépressif et qu'il en perde la raison de vivre ils veulent seulement avoir une bonne vie comme tout le monde mais les professeur aiment mieux les pousser a bout de leur force pour simplement dire tien tu ne réussira pas tu n'a pas la moyenne nécessaire pour passer a la prochaine étape mais pourtant il s'est donner a fond pour simplement être recalé d'une année et en plus de cela sa met la personne a bout de souffle parce qu'il sais qu'il sait qu'il c'est donner a fond dans ces travaux continuer de faire se beau geste parce que sans cela imaginer vous dans 50 ans de quoi sa aura l'air et la maturité se gagne avec l'age mais aussi par les faits vécu mais on dois vivre avec et continuer d'avancer jusqu’à trouver le droit chemin .

Ce jeune Samuel m'a bouleversé tant de profondeur dans ces mots on sent son impuissance à changer les choses , tant de maturité.

J'ai envoyé cette percutante image à sa Majesté Samuel le Persévérant #ilestunroipourmoi


Je crois fortement que l’épanouissement, la fierté de s’accomplir et le bonheur sont accessibles à tous. Soyons doux avec soi-même et avec l’humain. L’humain, oui voilà j'ai toujours dit que j'adore profondément l'être humain. Car derrière le chiffre il y'a l'histoire, l'humain et SON PARCOURS.

Derrière le 5KM en plus de trente minutes il y'avait une jeune femme hyper fière de sa progression, qu'on a démoli par une satanée statistique.

Derrière le 68% en mathématique il y'a ce jeune homme qui a été privé de loisirs pour étudier le plus possible et a tout donné, a même augmenté sa précédente note de 2% et qui a perdu sa joie de vivre à force de se comparer avec les "dits-standards"

Si on évaluait selon les aptitudes, l'attitude face à ses limites personnelles.

Récompenser la PERSÉVÉRANCE, tous les efforts, le progrès LE PARCOURS autant que la destination finale, oui SI