Grandir encore de 42.2 !

Jour 4 post-marathon à Toronto. Jamais je n’ai vécu pareil feeling les jours suivants. En fait courir pendant 5 heures est un long voyage au centre de soi-même, chaque marathon me pousse toujours en grande introspection celui-ci n’y a pas fait exception, toute une thérapie je vous dis Un ami précieux que j’aime beaucoup, Mononk Pat m’avait écrit ceci le jour de mon départ en train : Bon 7ieme marathon si je ne me trompe pas. Je suis sur que tu vas tomber sur un bon chocolat 🎁Have fun Mamie ! Mononk Pat avait écrit, en octobre dernier, dans son blog post-Toronto que les marathons sont aussi comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur lequel on va tomber. Je peux vous dire que j’en a

Posts Récents
Archives