Quand la plénitude est plus profonde

Je suis une grugeuse d’asphalte. Je cours trop peu en sentier pour l’amoureuse de la nature que je suis. Chaque fois que je retourne courir en forêt je suis émerveillée par ce que cela m’apporte. C’est complètement différent du feeling de ma course sur route. Je dis souvent que je me perds dans ma tête en course de longue distance et c’est vrai. Ça fait tant d’années que je cours les petits racoins de mon quartier n’ont plus de secrets pour moi. Je me sens super en sécurité et je sais ou je m'en vais. Les endorphines arrivent tellement rapidement maintenant que je me détache de ce corps plein d’arthrite même si je reste bien branchée sur les signaux qu’ils m’envoient. Je suis en mode moment

Les tites dernières

Cette semaine je voulais m’offrir une tite dernière avant Oka. Dans 11 jours je serai sur la ligne de départ 21.1 KM. J’avais besoin d’un dernier fil d’arrivée en 2016 car mon dernier à Rimouski avait été mi-figue mi-raisin. Je dis souvent qu’il n’y’a pas de hasard. Ce matin c’était, comme tous les mercredis, mon cours de yoga. Pour je ne sais quoi, j’ai snoozé, pis pas à peu près. Super déçue lorsque je vois le cadran mais ô combien sesssssssssitée en ouvrant le rideau…Il neige, la première neige ! Les voici les voilà ces flocons tout neufs tout ronds, tout mignons. OMG ! Si j’avais été au yoga j’aurais manqué ça. C’est une journée qui s’annonce douce, mon body est d’adon comme on dit. Al

Run, run and run !

R un run and run ♡ U n pas a la fois droit devant et la tête haute, on voit plus loin N e pas perdre de vue ses objectis personnels ou sportifs, on court comme on vit I l suffit d'y croire, très fort et de le faire uniquement pour soi S ans attente excessive. .si ce n'est la réalisation d'un but, d'unrêve M ême si parfois le parcours est dévié malgré nous, c'est juste temporaire Y 'a toujours un moment précieux en cours de route , une halte salutaire.... D emain ne compte pas, savourer le ici-maintenant simplement R essourcement, réalisation, dépassement et accomplissement à la fois U n privilège en soi, un immense privilège que de courir au pace du bonheur G ratitude x 1000 d'une jogge

Dame persévérance !!

Ahhhhhhhh !!! Persévérance ce mot précieux, ce mot qui change tout, grâce à qui on en vient à bout. Je le dis en conférence, ce n’est pas très payant au Scrabble, mais au jeu de la vie c'est payant en maudit. M. Larousse dit que Persévérer c’est durer longtemps, en dépit de tout. OH que oui en dépit de tout.Si je n’avais pas persévéré je ne serais pas celle que je suis. L'exercice physique est arrivée dans ma vie par obligation bien avant que je développe cette grande passion pour la course de fond. C'est suite au diagnostic de polyarthrite rhumatoïde sévère en 2002 que je me suis mise à bouger afin de stimuler mon système immunitaire. J'étais beaucoup trop atteinte par la maladie, pour pe

Couleurs, odeurs, saveurs: Bonheur

L’automne cette merveilleuse saison. Saison riche en couleur, qui apporte aussi son lot de nouvelles odeurs et personnellement je trouve que c’est la saison parfaite pour apprendre à s’abandonner. S’abandonner dans la course à pied. Les plans d’entraînements sont souvent terminés, rares sont les courses officielles hivernales, à entendre certains courir ils se sont courus après la queue tout l’été, les enfants, les vacances et le training, ont parfois perdus la notion plaisir ; ça ça tue. Je le dis et le répète il faut aimer la course pour pouvoir courir encore, encore, encore et encore. Pas de chrono en vue, oust la montre. Apprenez à courir libre, à vous abandonner au ici-maintenant, pas d

Posts Récents
Archives